Podcast

SEO : 5 bonnes raisons de ne plus écrire pour Google

« Crée du contenu qui touche l’audience de ton audience. »

 

C’est sur ces paroles pleines de bon sens que je souhaite débuter cet article. En fait, on pourrait même s’arrêter là tant cette citation d’Ann Handley, ponte du content marketing (dont je te recommande fortement la newsletter insolite), résume bien ce que je veux te dire aujourd’hui à propos du SEO.

Aujourd’hui, tu n’as plus le contrôle sur ton image akhy web-entrepreneur, pas plus que moi. Aujourd’hui, ceux qui ont le pouvoir de faire et défaire les marques sont les consommateurs.

Comme le dit un webmarketeur influent dont les idées d’avant-garde sont très fines et atypiques (oui, c’est encore Mark Schaefer, pour ceux qui me suivent), les consommateurs sont désormais le département marketing de ton business.

Parmi mes services, je te propose de te livrer un site web clé en main. Mais sache qu’une fois que tu as pris possession des lieux, c’est à toi ensuite d’entretenir la boutique.

Tu dois faire en sorte qu’elle soit digne de recevoir tes visiteurs et surtout qu’ils y vivent une expérience suffisamment bonne pour en dire du bien autour d’eux.

Parce que tu connais les deux autres alternatives : l’indifférence ou l’avis/ commentaire négatif. La publicité est devenue synonyme de spam dans les foyers où règnent désormais en maîtres Netflix, Amazon ou Spotify (pour écouter mon podcast bien sûr, pas de la musique hein).

Plus concrètement, je vais te parler un peu de mon expérience. Je dois te dire qu’il y a une marque que j’aime beaucoup, c’est Xiaomi, je crois même que je suis devenu un ambassadeur de cette marque.

Je pense très sincèrement que ma bonne expérience avec Xiaomi est à l’origine d’au moins deux achats autour de moi.

Le dernier est celui de ma mère. Lorsqu’elle a voulu changer de mobile, ma parole, celle d’un proche donc, avait probablement plus de poids dans la balance que celle de tous les VRP de luxe de la planète réunis.

Résultat ? Elle a acheté un mobile de la marque chinoise et je pense sincèrement qu’elle a fait une très bonne acquisition incha Allah. (Je précise que je n’ai aucun intérêt financier à dire ça d’autant plus que mon influence ressemble plus à un encéphalogramme plat qu’à un volcan en irruption).

Bref… pourquoi ma mère l’a-t-elle acheté ? La réponse tient en un mot : CONFIANCE.

Et comment se gagne la confiance ?

C’est précisément de cela qu’on va parler aujourd’hui akhy web-entrepreneur.

Cette nouvelle donne, cette révolution marketing où les consommateurs font la loi, bouleverse tout simplement, notre façon de communiquer avec notre audience. Les lignes ont bougé. Et tu ferais bien de suivre, toi aussi, le mouvement.

A ce stade de ta lecture, tu dois sûrement te dire :

« Entendu! je ne dois plus écrire pour Google mais pour plaire à l’audience de mon audience. Cela dit, il est bien gentil ce muslimarketeux mais je fais comment ? »

Pour tout te dire, je n’ai pas de solution miracle, je ne vais pas réinventer la poudre, mais juste essayer de te donner quelques orientations qui te seront , je l’espère, utiles bi idhnillah.

Avant de commencer, je tiens a à te préciser que je ne dis pas qu’il ne faut pas écrire pour avoir un bon référencement dans Google, je dis qu’il ne faut pas écrire en pensant à Google mais en pensant à ton potentiel client.

Pas seulement celui qui va lire ton article de blog, mais aussi celui à qui il va parler de l’expérience qu’il a vécu avec ta marque.

C’est parti pour ces 5 raisons de ne plus écrire pour Google.

Tu n’es pas sur le podium de ton marché sur Google

C’est un point très important dont je compte parler dans un prochain article incha Allah. En bref : ne rentre pas dans la guerre des mots-clés akhy web-entrepreneur.

Si tu ne fais pas partie des deux ou trois leaders de ton marché, je veux dire ceux qui caracolent systématiquement en tête des moteurs de recherche sur ton marché, un conseil, tu as tout à gagner à choisir une stratégie alternative.

Tu dépenseras moins d’ énergie, de temps et d’argent bi idhnillah. Je ne dis pas que tu vas te tourner les pouces et que ça va se faire tout seul, mais que c’est la solution la plus intelligente si tu n’est sur le podium de ton marché sur Google.

Comment s’y prendre concrètement ? Pour t’expliquer cela, je vais te parler de la deuxième raison de ne pas écrire pour Google.

Les critères du référencement SEO ont évolué

Ok, tu vas me dire : «Il dit qu’il ne faut abuser des mots-clés mais il vient de placer les mots-clés SEO et référencement dans le même sous-titre  et en plus, il vient d’en remettre une couche à l’instant. »

Et je vais te répondre que tu n’as pas tort. Mais, je n’ai pas dit qu’il ne fallait pas placer des mots-clés. J’ai dit qu’il ne fallait pas en faire une obsession.

C’est très simple. Ecrire un article de blog bourré de mots clés ne fait pas recette si ton article n’est pas de qualité et s’il ne répond à ce qu’attend ton audience lorsqu’il clique sur ton contenu. Désormais, il est préférable de rédiger du contenu qui contient les quatres critères suivants :

Il fait autorité :

Même sans être dans le trio de tête sur Google, tu peux t’imposer par la pertinence de ton point de vue et de tes idées.

Il est intemporel :

L’idée est qu’on puisse lire maintenant ou dans 5 ans sans qu’il prenne une ride. Attention, tu peux aussi écrire des articles liés à des évènements ponctuels également lorsque c’est opportun. Mais les articles dits « evergreen » en anglais sont beaucoup rentables car c’est des contenus froids exploitables sur le long terme incha Allah.

Il est unique :

Le but est d’éviter les sujets traités et retraités trente-six mille fois. Tu dois sortir des sentiers battus et proposer à ton audience de nouvelles perspectives.

Il est utile :

ça c’est la base, comme on dit. Pour espérer créer du bouche à oreille numérique (ou pas d’ailleurs) avec ton article de blog, tu dois aider ton audience. Il faut que tu répondes à ses besoins.

Ces critères sont capitaux pour te faire une place de choix sur ton marché sans faire la course aux mots-clés. Mais ce qui ne l’est pas moins, c’est la relation que tu crées avec ton audience.

Prendre une position d’autorité sur ton marché

Pour tout te dire, je blogue depuis 2013 je n’ai jamais fait du placement de mots-clés ma priorité. Peut-être même que j’ai été un peu laxiste là-dessus en toute franchise.

Quoi qu’il en soit, et quelque soit mes projets, j’ai toujours veillé à devenir une voix d’autorité sur mon marché. Et, pour cela, tu dois apporter un regard nouveau sur les questions de ton marché. Prendre de la hauteur, parfois même aller à contre-courant lorsque cela est opportun et correspond à tes valeurs.

Tu as beau ne pas être en pole position sur Google, tes idées te sont propres. Il n’y en a qu’un comme toi. Ta personnalité est un mélange unique de valeurs, de goûts, d’aspirations et d’influences. Là où l’herbe est la plus verte, c’est chez toi.

A mon avis, avoir le courage de tes opinions et de tes principes (forcer le trait même) te permet de détonner naturellement sur le reste de tes concurrents.

Et, bien sûr, j’en parle souvent, mais ça va te permettre de filtrer ton audience. C’est-à-dire, ceux qui n’accrocheront pas avec ton univers s’en iront et ceux qui s’y plairont resteront et s’identifieront à toi.

L’objectif ?

Qu’ils partagent tes contenus comme une partie de leurs propres identités, de leurs propres univers. Bref, qu’ils deviennent tes ambassadeurs comme je le suis pour Mark Schaefer par exemple.

L’authenticité est un atout sous-estimé

Pourquoi j’aime lire ses articles de blog depuis tant d’années, tout simplement parce que tu sens qu’il ne triche pas. Qu’il est tout simplement authentique.

Alors, bien sûr, on ne va pas se mentir, il fait du commerce et il ne s’en cache pas mais là où d’autres vont se travestir pour entrer dans un moule soit-disant adéquat pour plaire à leur audience, il donne l’impression de donner libre cours à ses pensées d’écrire comme il pense. Et c’est ça que j’apprécie quand je lis ses articles de blogs.

De toute façon, comme je le dis souvent, lorsqu’on joue un rôle, ça finit par se voir. Il y a quelques temps, je surfais sur Facebook (comme souvent en ce moment Allahou al mousta’ane) et je suis tombé sur cette story d’un jeune copywriter qui racontait ce qu’il avait vécu lors d’une formation.

En gros, le formateur partageait une soit disant bonne technique de vente qui était en fait tout simplement un mensonge. Et, après qu’une personne ait relevé le caractère malhonnête du procédé, il l’a tourné en ridicule et a dit grosso modo qu’il ne partageait pas forcément les valeurs du formateur, juste une technique de vente.

Le pire c’est qu’en plus de ne pas être authentique, il n’est pas honnête. Bref, cet épisode m’a très déçu et j’ai décidé de couper les ponts numériques avec cet « ami » virtuel.

Le fait qu’il ne soit pas honnête a bien sûr été la cause principale de mon désabonnement mais c’est aussi le fait qu’il n’assume pas qui il est qui m’a déplu.

Ce que je veux te dire akhy, c’est que quelque soit tes valeurs et principes, assume-les ou change-les.

Ce n’est que comme ça que tu pourras toucher ton audience au cœur. Du moins assez pour qu’elle parle de toi à son entourage, numérique ou pas, incha Allah.

Etre original, ça fait pas de mal

Ça fait même beaucoup de bien bi idhnillah. Pas besoin de te faire un dessin akhy web-entrepreneur, tu le peux le constater toi-même. Je parle de l’uniformité des sujets des articles de blog ou des posts que l’on trouve sur les réseaux sociaux. Ceux qui auront compris que le salut se trouve dans la créativité, ils gagneront des années-lumière d’avance sur les autres.

Mais attention, par créativité, je ne dis pas, dans l’esthétique. C’est important, oui, mais ça ne fait pas tout. Tu auras beau trouvé une mangue José appétissante (C’est une espèce de mangue délicieuse de La Réunion) si son goût est fade, tu n’en voudras plus.

Je ne parle pas non plus du format. Même s’il n’est pas à négliger également. Se concentrer sur le live, les vlogs ou les podcasts peuvent te permettre de sortir du lot. Mais si ton sujet et ta manière de le traiter est du déjà-vu. Si l’angle choisi est le même que celui qu’on trouve partout ailleurs, l’expérience de ton audience en pâtira bi idhnillah et tu sais ce que ça veut dire, non ?

Ça veut dire que ton audience ne considérera pas l’émotion ressentie comme suffisamment valorisante pour son univers et donc, les probabilités qu’elle partage ton contenu seront faibles bi idhnillah.

Je ne peux pas te quitter sans te rappeler une nouvelle fois que tu as besoin d’un site internet avec ses pages web et ses articles de blog optimisés SEO pour partir du bon pied niveau référencement SEO. Mais, comme tu le sais déjà, ton site web est comme une plante, tu dois l’entretenir.

Le but de mon article est en fait de mettre en lumière le nouveau défi qui se dresse devant tout web-entrepreneur comme toi akhy : comment manœuvrer dans ce monde numérique saturé de contenus où le consommateur a réellement pris les commandes ?

Comment tirer son épingle du jeu sans se noyer dans la masse ?

A l’heure où c’est ton audience qui donne les bons points et les bonnets d’âne, dis-moi, ces 5 raisons t’ont-elles convaincu de parler à l’audience de ton audience ?

Dis-le moi en commentaire incha Allah.

*****************

 

 Tu es un web-entrepreneur au petit budget et aux grandes ambitions ?

Tu veux que je te fasse gagner du temps, de l’énergie et de l’argent bi idhnillah ?

Tu veux un site web livré clé en main avec identité visuelle et contenus web ?

N’attends plus, discutons de ton projet…

👇🏾👇🏾👇🏾👇🏾👇🏾

RESERVE TON APPEL STRATEGIQUE GRATUIT

*************

À tres vite incha Allah.

Qu’Allah t’accorde le tawfiq 🏆

 

*************

Image par Gerd Altmann de Pixabay
0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *